Aller au contenu

DL Négoce et Onaya s’unissent sous une même bannière pour devenir Orisha Construction.

DL Negoce et Onaya s’unissent et deviennent Orisha Construction : Pascal Andries CEO témoigne de sa vision

10 min
interview Pascal Andries

Réunis sous la même bannière, les deux éditeurs DL Négoce et Onaya deviennent Orisha Construction avec pour ambition de s’imposer comme partenaire incontournable des professionnels du BTP. Avec 5 agences en France et 30 000 utilisateurs connectés à ses solutions au quotidien, ce rapprochement permet à l’éditeur d’adresser plus de 3000 clients négociants et entreprises de la construction avec un regard de spécialiste sur le secteur et une volonté d’innovation pour relever les défis du marché.

État du secteur, tendances émergentes, ambitions pour demain… On fait le point avec Pascal Andries, CEO, sur sa vision et les perspectives d’Orisha Construction.

 

 

Pourquoi Onaya et DL Négoce s’unissent à travers une marque commune ?

Notre objectif est de nous imposer comme un acteur incontournable en France comme en Europe dans les secteurs BTP Construction et Négoce de matériaux. Orisha Construction, c’est une plateforme de gestion impactante sur toute la chaîne de valeur, avec l’ambition d’une présence internationale. 

Sur le marché, vous trouvez principalement des éditeurs qui se concentrent sur l’amont (préparation et étude des projets) et d’autres plus présents sur les chantiers (fournisseurs de matériaux). Il existe une complémentarité évidente entre Onaya et DL Négoce, qui permet de construire des ponts entre les différentes phases.

 

Prenons l’exemple de la gestion tarifaire – un enjeu clé aujourd’hui avec les fluctuations de prix des matériaux. Onaya est un bureau d’études spécialisé dans la réalisation de devis détaillés et riches en informations. En combinant cette expertise avec celle de notre plateforme DL Négoce, Open pro, les utilisateurs pourraient accéder et comparer en temps réel les prix des matériaux autour du chantier. Ils peuvent ainsi obtenir le tarif précis du négociant situé à proximité du chantier, ce qui facilite la prise de décision.

 

En interne, les synergies possibles sont aussi nombreuses : mutualisation du back office, mise en commun de nos outils notamment sur la génération de leads… et vont dans le sens de notre ambition. Nous sommes déterminés à proposer des solutions intégrées et performantes, qui répondent aux besoins de chaque phase, tout en favorisant l’échange de données dans des stratégies data-driven et la création de valeur pour nos clients.

Le groupe Orisha se positionne comme “éclaireur de tendances” : comment cela se traduit-il chez Orisha Construction ?

Nous ne sommes pas le Google ou le Chat GPT de demain. Notre approche se distingue par notre proximité client, notre capacité à résoudre les problèmes spécifiques du marché et notre orientation vers l’innovation. Récemment, nous avons lancé un projet de migration vers le Cloud. Cette initiative nous permet d’offrir à nos clients une solution plus flexible, évolutive et sécurisée, tout en optimisant leurs opérations.

Les acteurs de la construction et les négociants en matériaux ont des besoins spécifiques et des contraintes particulières.

 

Chaque entreprise est unique et chaque projet a ses propres défis. C’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour résoudre leurs problèmes et les accompagner dans leur croissance. Nous ne sommes pas précurseurs dans l’orientation du secteur, mais nous nous positionnons plutôt comme des accompagnateurs vers l’innovation, avec une vision métier approfondie. Pour les négociants en matériaux par exemple, notre solution fait la passerelle dans un partenariat tripartite avec les centrales d’achat et nos clients. Cela permet une meilleure collaboration et une compréhension mutuelle des besoins et des contraintes de chacun. En somme, nous portons des solutions métiers aux bâtisseurs optimistes. 

Quel regard portez-vous sur l’état du marché et quels sont les enjeux en 2024 ?

Tous les voyants sont au rouge. Le secteur du neuf est à l’arrêt avec un recul de 50 % dans la vente de biens aux particuliers. Il y a aussi un véritable enjeu de ressources avec une difficulté à trouver des producteurs de travaux localement. Et évidemment, le sujet de l’écologie transforme profondément le marché, avec la nécessité de décarboner l’industrie et d’atteindre l’objectif de zéro artificialisation nette des sols (ZAN) à l’horizon 2050.

Concrètement, le secteur se doit de construire autrement, en termes de ressources comme d’usages. Dans ce contexte défavorable, le rôle d’Orisha Construction est justement de permettre l’automatisation des processus, de faciliter les chantiers même face à la pénurie de main d’œuvre, d’optimiser les livraisons et de fournir les outils indispensables à la préparation de commande dans les entrepôts. 

Quelles sont vos forces distinctives pour relever ces défis ?

La digitalisation est un sujet encore très actuel puisque le métier du négoce est avant tout de bien acheter, pas d’informatiser les services. Il y a donc une vraie résistance au changement chez certains acteurs.

Pour une conduite du changement réussie chez les acteurs de la construction, il est indispensable de faciliter l’attachement aux outils utilisés au quotidien. L’ergonomie du logiciel fait toute la différence quand il s’agit d’embarquer tous les collaborateurs vers un usage digital plus poussé.

Mais nos clients ont besoin de plus qu’un logiciel métier : l’innovation est clé pour transformer le secteur de la construction. C’est pourquoi nous avons à cœur de proposer des solutions SaaS ouvertes sur les autres écosystèmes. Le fonctionnement par API permet à la fois de créer des passerelles de données pour accélérer les processus, mais aussi d’agréger des outils experts dans son entreprise tout en profitant des dernières avancées technologiques, comme l’IoT, et logicielles.

Quelles perspectives envisagez-vous pour Orisha Construction ?

Transition écologique, marché de l’emploi en tension, contraintes réglementaires… Les défis sont nombreux. Nous souhaitons adresser cette nécessaire évolution des usages. Chaque minute sur un chantier compte. Nous œuvrons donc à offrir des solutions d’optimisation de toutes les ressources et process et ce, grâce à un panel toujours plus complet. 

Sur la mobilité par exemple, très peu d’acteurs de la construction sont aujourd’hui équipés, il y a tout à faire. En termes écologiques, avec la REP bâtiment, les négociants endossent une nouvelle fonction de collecteur en faveur d’une meilleure durabilité des matériaux.

Notre vision est clairement d’étendre le spectre de solutions dans une approche de maîtrise verticale du secteur, y compris au niveau européen. Cela ouvre aussi le champ des possibles en matière de développement, avec la tendance au Smart Building, les chantiers augmentés, etc.

Les chiffres clés Orisha Construction : 

  • + 3000 clients, distributeurs de produits du bâtiment, entreprises du BTP, PME et Grands Groupes
  • + 20 ans d’expertise
  • 100 collaborateurs
  • 5 sites

 


Envie d'en savoir + ? Contactez nous.



Nous enregistrons ces informations afin de traiter votre demande. Conformément à la loi relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés du 06 janvier 1978, ainsi qu’au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), vous disposez notamment d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, nous vous invitons à consulter notre Politique de confidentialité.