Aller au contenu

DL Négoce et Onaya s’unissent sous une même bannière pour devenir Orisha Construction.

Ouvrir un négoce de matériaux : guide de l’entrepreneur

9 min
négoce de matériaux

Vous envisagez d’ouvrir un négoce de matériaux, mais vous ne savez pas par où commencer ? Pas de panique. Étude de marché, moyens à mobiliser, stratégies à mettre en place… Dans cet article, vous trouverez toutes les clés pour donner vie à votre projet d’entreprise et établir un business plan solide : un véritable guide de l’entrepreneur pour vous, futur négociant de matériaux !

 

Étudier le marché

Première étape essentielle pour réussir à ouvrir un négoce de matériaux : l’étude de marché. Avant de vous lancer, vous devez absolument avoir une vision claire et réelle du secteur dans lequel vous allez œuvrer, de son dynamisme et de ses acteurs clés. Tout l’intérêt de cette analyse est de détecter les opportunités, comme les freins et contraintes qui vous attendent, pour construire votre projet sur des bases saines.

 

Au-delà des grandes tendances nationales, l’étude de marché doit être adaptée à votre future implantation. Marché de la construction, du bricolage, négoce de bois… Il est crucial de vous intéresser au fonctionnement du secteur du négoce au niveau local et à la concurrence présente dans la zone. C’est le moment de vous assurer que vous pourrez vous faire une place, en fonction des offres déjà présentes et des besoins du bassin de clientèle dans la région.

Pour faire votre étude de marché, n’hésitez pas à aller sur le terrain, à rencontrer les acteurs locaux et à consulter des sources d’informations fiables pour avoir une vision complète de cette branche professionnelle.

 

Devenir indépendant ou franchisé ?

En plus du statut juridique pour lequel vous devrez opter, sachez que vous avez plusieurs options pour ouvrir votre négoce de matériaux : 

Un négoce indépendant : 

Seul ou avec des associés, vous êtes aux commandes de l’ensemble du projet et de votre magasin de négoce de matériaux. Charge à vous de vous faire connaître et de concurrencer les acteurs locaux pour construire votre base de clientèle.

La reprise d’un magasin existant : 

En rachetant le fonds de commerce d’un ancien propriétaire, vous restez indépendant et démarrez votre entreprise de négoce de matériaux avec la clientèle déjà acquise. Attention, cette option reste une affaire d’opportunités.

Un négoce franchisé : 

Vous bénéficiez des appuis d’une enseigne qui a fait ses preuves, de tarifs pré-négociés auprès des fournisseurs et d’un accompagnement tout au long de votre projet. Mais rejoindre un réseau de franchise, c’est aussi la perte de certaines libertés d’entrepreneur et des frais supplémentaires à la fois pour établir votre négoce et pour contribuer à l’enseigne (redevance).

Et si vous deveniez indépendant, adhérent à un groupement ?


BigMat, Gedimat, Tout Faire, Algorel, France Matériaux, Sylvalliance, Nebopan… Il existe nombre de groupements dans le négoce de matériaux, spécialistes ou non, qui couvrent toutes les activités spécifiques du secteur (matériaux de construction, sanitaire, chauffage, carrelage, électricité, bois…). 

Compromis de plus en plus populaire entre le statut d’indépendant et celui de franchisé, un adhérent à un groupement en porte souvent l’enseigne mais reste plus libre qu’au sein d’un réseau de franchises. 


Par exemple, il bénéficie de tarifs préférentiels négociés par la plateforme du groupement auprès des fournisseurs, mais peut aussi, s’il le souhaite, commander ses matériaux ailleurs. Les groupements proposent également un accompagnement assez complet en communication et marketing, et mettent de plus en plus à disposition des sites e-commerce groupement. 

 

Enfin, ils sont souvent au fait des opportunités disponibles sur le marché (départ en retraite, vente de fonds de commerce), ce qui est une porte d’entrée intéressante si vous souhaitez racheter un négoce déjà sous une enseigne.

Mobiliser des moyens humains et matériels

Vous devez constituer votre équipe en fonction de la taille de votre futur négoce de matériaux et prévoir cette masse salariale dans votre business plan. Mais n’oubliez pas de faire appel à des métiers essentiels : 

La force commerciale : 

Vendeurs conseil en rayon et attachés technico-commerciaux sur le terrain formés aux enjeux de vos clients et prospects (gros-œuvre, second œuvre, entreprises de BTP et travaux publics…) et aux matériaux et produits proposés (ciment et béton prêt à l’emploi, carrelage, composites, enduits innovants, matériaux écologiques…).

Des vendeurs-comptoir, collaborateurs en charge des services annexes (découpe, démonstration produits, préparateurs drive…)…

La logistique et les approvisionnements : 

Chef d’équipe, magasiniers, préparateurs de commandes, chauffeurs-livreurs…

L’administratif et le management : 

Manager, chef d’agence, comptable, responsable des ressources humaines…

Le marketing et la communication : 

Chargé de marketing (digital), chargé de communication… dotés d’une bonne connaissance du marché de la construction ou de votre segment spécifique.

 

Au niveau matériel, vous devrez prévoir l’ensemble des outils et aménagements utiles pour accueillir vos employés et faire fonctionner correctement votre négoce de matériaux de construction ou négoce de bois par exemple. Cela va du mobilier aux logiciels dans lesquels vous devrez investir, en passant par les outils nécessaires à la gestion des matériaux, les frais d’établissement du négoce, les postes informatiques et de caisse, etc.

Établir sa stratégie

Facteur de réussite incontournable pour l’ouverture de votre négoce de matériaux : une stratégie marketing qui s’adapte aux nouvelles attentes des consommateurs. Et sachez que l’heure est à l’omnicanalité et à l’expérience client. 

La digitalisation du marché a profondément transformé les usages des clients, en BtoC comme en BtoB. C’est pourquoi vous devez investir l’ensemble des canaux disponibles, à la hauteur de vos moyens, pour toucher une large cible et fidéliser votre clientèle.

En savoir plus : Quelles sont les aides à la digitalisation d’entreprise de négoce ?

Affichage publicitaire, relais dans les médias (radios et journaux locaux), site internet, communication sur les réseaux sociaux via vos propres profils et pages, création d’une newsletter pour promouvoir votre offre… Une stratégie omnicanale vous permet de rester au contact de vos clients et de prolonger l’expérience client au-delà de votre magasin physique.

Et si vous misiez sur une plateforme e-commerce ?

 

Pour répondre aux exigences de clients de plus en plus connectés, la présence et la vente en ligne deviennent incontournable pour les négoces de matériaux. Voici quelques conseils Orisha Construction pour la création de votre site e-commerce : 

 

  • Définissez le type de clients que vous souhaitez viser pour donner une structure et une tonalité juste à votre futur site
  • Fixez-vous des objectifs étape par étape pour y aller à votre rythme
  • Balisez un catalogue de produits tenable au lancement de votre site e-commerce et sur la durée
  • Pensez à des services qui enrichiront l’expérience client (click & collect, drive)

Monter son business plan

 

Il s’agit de la dernière étape essentielle pour présenter votre projet d’entreprise et convaincre vos futurs partenaires lors de la recherche de financement, que vous avez ce qu’il faut pour ouvrir un négoce de matériaux. Le business plan est un document assez codifié, qui sert de base pour apporter la preuve de votre concept et de sa faisabilité. Il est constitué en deux parties.

 

1. La présentation du projet

Cette première partie est destinée à la bonne compréhension de votre projet. Elle doit contenir : 

  • La description précise de l’activité de négoce de matériaux, avec des informations sur le secteur d’activité
  • Les détails du projet : contexte, structure juridique, offre produits et services, stratégie marketing et communication, moyens à mobiliser et organisation
  • La présentation de l’équipe : compétences, points forts, expériences (pensez à inclure des CVs des salariés !),
  • Une analyse de marché et une analyse concurrentielle.


2. Le prévisionnel financier

Cette seconde partie est un dossier comptable, souvent présenté sur 3 ans, sous la forme de tableaux prévisionnels : compte de résultat, bilan et plan de financement. L’objectif est de prouver la faisabilité de votre projet en apportant des indicateurs de performance chiffrés sur la sécurisation de votre trésorerie, le calcul de votre seuil de rentabilité, etc. 

 

Le prévisionnel financier doit inclure notamment les informations suivantes :

  • Les investissements de départ : apport financier selon les coûts liés à l’établissement du négoce (caution des locaux, travaux, achat de mobilier et matériels, logiciel ERP bâtiment, frais de communication et marketing…)
  • Une estimation du chiffre d’affaires
  • Le détail des achats des produits et marchandises vendus, y compris les frais d’approvisionnements et de stockage – n’oubliez pas de prendre en compte le stock de départ !
  • Les amortissements
  • Les charges fonctionnelles (fournitures, énergie, internet, téléphone, entretien, assurance, honoraires prestataires, frais bancaires…)
  • Les charges de personnel (salaires, cotisations sociales…)
  • Les impôts et taxes (TVA, imposition des bénéfices…)

Bon à savoir si vous intégrez un réseau de franchisés…

 

Renseignez vous auprès du franchiseur sur les éventuelles conditions à remplir pour rejoindre son réseau. Droit d’entrée, surface des locaux, profil d’entrepreneur, durée du contrat de franchisé… Toutes ces informations vous aideront à ouvrir votre négoce de matériaux. Au niveau financier, quelques chiffres à intégrer dans votre prévisionnel : 

 

  • L’apport personnel demandé par le franchiseur
  • Les frais facturés par l’enseigne (fournitures, marketing, communication…)
  • La redevance (cotisations fixes et pourcentage de chiffre d’affaires)

En suivant scrupuleusement ce guide de l’entrepreneur, vous disposez de toutes les armes pour réussir votre projet d’ouvrir un négoce de matériaux. Notre dernier conseil : sachez vous entourer de partenaires financiers et de prestataires de confiance, qui connaissent votre secteur d’activité et les défis que vous devrez relever. L’accompagnement d’experts vous permet d’avancer sereinement et de vous reposer sur des conseils et des outils catalyseurs de votre réussite.